Seite:Die Staats-Verträge des Königreichs Bayern von 1806 bis 1858.pdf/292

aus Wikisource, der freien Quellensammlung
Zur Navigation springen Zur Suche springen
Dieser Text wurde anhand der angegebenen Quelle einmal korrekturgelesen. Die Schreibweise sollte dem Originaltext folgen. Es ist noch ein weiterer Korrekturdurchgang nötig.



Gegeben in Unserer Haupt- und Residenzstadt München am 19. Junius nach Christi Geburt im eintausend achthundert und vierzehnten, Unseres Reiches im neunten Jahre.


Maximilian Joseph.


Reg.-Bl. f. d. Königr. Bayern f. d. J. 1814. Nr. 47. S. 1264.




22. Convention non ratifiée, arrêtée à Vienne le 23. Avril 1815 sur les arrangements avec la Bavière signée par les ministres d’Autriche, de Russie, de Prusse et de Bavière sous la coopération de la Grand-Bretagne.

Art. I. S. M. le Roi de Bavière rétrocède à S. M. Imp. et Royale Apostolique les pays suivans:

1. La partie du Tyrol telle qu’elle a été réunie au Royaume de Bavière.

2. Le Voralberg à l’exception du baillage (Landgericht) de Weyler d’après la délimitation bavaroise de l’an 1806.

3. L’Innviertel et la partie du Hausruckviertel dans la même étendue que ces pays ont été cédés par l’Autriche à la suite du traité de Vienne de 1809 à l’exception des districts compris dans la ligne de démarcation suivante. Cette ligne qui fera la frontière entre l’Innviertel et le pays de Salzbourg sera tirée en partant de la rive droite de la Salzach par Rothenbach, Neukirchen, Uttendorf, Furth, Schalchin, Mattiskofen, Unter-Weinberg, Munderfing, Achen, Lochen, Friedberg, Rauer, Vosthal, jusqu’à la frontière du pays de Salzbourg, lesquels endroits avec leurs banlieures resteront à la Bavière.

4. La partie méridionale du ci-devant archevêché de Salzbourg comprenant la route qui conduit de la Styrie par Radstadt, le Pinzgau et le Zillerthal en Tyrol. De ce côté la frontière entre les deux états sera tracée par une ligne qui partira du Groszornerick en haute Autriche, passera par la crête du Wurmeck-Berg au nord du Rossbrand jusqu’à Thankoppen, de là par Oed, Steinleiter et Grand à la crête de Hoellberg dit Rosskoppen, suivra plus loin la crête des montagnes par Blumeck, le Hochack jusqu’au Tenner Eckhof, puis par Hochstein le long de ruisseau qui tourne Schmeerholz à Kohlmais et de là sur la crête des montagnes au nord de Zolsen et Hochrait au Hochglockner, d’où la ligne de frontière se dirigera par le Hoecheck près de Stelzelberg à l’Ochsenkopf et de là à Zirmkogel par une ligne qui passera par le Boenigkogel et traversera le lac de Zell pour rejoindre par le Kailberg la crête du Zormkogel. De ce point elle continuera par le Hoeckkogel, Pitrepenkogel et Maurerkogel d’où elle suivera la frontière du Tyrol.

Empfohlene Zitierweise:
Verschiedene: Die Staats-Verträge des Königreichs Bayern von 1806 bis 1858. Regensburg: Friedrich Pustet, 1860, Seite 44. Digitale Volltext-Ausgabe bei Wikisource, URL: https://de.wikisource.org/w/index.php?title=Seite:Die_Staats-Vertr%C3%A4ge_des_K%C3%B6nigreichs_Bayern_von_1806_bis_1858.pdf/292&oldid=- (Version vom 6.10.2018)